Visuel FIAC - Légumes
01/12/2020

Légumes en conserve et surgelés : Malgré le plésbiscite des consommateurs, la juste valorisation des produits n'est pas au rendez-vous

Les légumes en conserve et surgelés connaissent un succès spectaculaire auprès des consommateurs depuis le début de l’année. Leurs achats en magasins enregistrent des hausses records : +8,5 % en volume pour les surgelés et +7,7 % pour les conserves sur les  9 premiers mois 2020 par rapport à la même période en 2019. Ces performances sont notamment dues à une augmentation de la fréquence des achats pour les conserves et du taux d’acheteurs pour les surgelés.

Les achats de légumes en conserve et surgelés ont en particulier bondi durant le  1er confinement – +31 % pour les surgelés et +28 % pour les conserves – au-delà de la progression des produits de grande consommation (+15 %). Séduits par leurs qualités en matière de traçabilité, praticité, qualités nutritionnelles et sécurité alimentaire, les consommateurs ont confirmé leur engouement de légumes en conserve et surgelés après le déconfinement (+8% pour les surgelés et +3% pour les conserves).  

Avec les nouvelles restrictions de cet automne, leurs ventes ont de nouveau progressé. Durant la semaine annonçant le reconfinement, le rayon surgelé salé enregistre une croissance en valeur (+32%) avec une hausse de 50% pour les légumes cuisinés ; la catégorie de l’épicerie salée voit également ses ventes grimper (+38%) avec une bonne performance des légumes en conserve (+50%).  
 
Pour répondre à ces pics d’achats, l’intégralité de la filière est mobilisée et fait preuve d’une grande agilité malgré les contraintes et les surcoûts liés à la crise. Les entreprises de transformation se sont en particulier donné les moyens de réassigner rapidement leurs offres dédiées à la RHD aux circuits de distribution à domicile. Les agriculteurs ont œuvré tout l’été malgré une météo défavorable pour que les consommateurs puissent disposer de leurs légumes préférés dans les mois à venir.  
 
Les entreprises et les agriculteurs de la filière travaillent main dans la main pour permettre aux Français de disposer facilement de légumes cultivés en plein champ et au rythme des saisons. Dans le même temps, la filière maintient ses investissements et ses engagements pour répondre à l’évolution des attentes sociétales : doublement du bio, certification environnementale, réduction des produits phytosanitaires, déploiement du logo « Fruits et légumes de France » ...

Télécharger le communiqué de presse (UNILET)